Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Messages : 757
Date d'inscription : 10/01/2013
Voir le profil de l'utilisateurhttp://mermaid-hotel.bbactif.com

thank you for reminding me what butterflies feel like

le Mer 23 Sep - 12:34
Passer deux heures sur les premiers mots d'un mail auquel elle avait pensé des dizaines de fois déjà, c'était ridicule, et pas qu'un peu. Mais Desiree se connaissait trop bien et savait à quel point elle n'était pas capable de faire quoi que ce soit sans hésiter au moins un peu. Oh, la plupart du temps, c'était pratique mais là, ça avait un quelque chose de frustrant facilement expliqué par le sujet dudit mail.

Tu connais la frustration de savoir ce que tu veux  écrire mais te retrouver à le recommencer parce que t'es jamais satisfait ? Bah c'est ce que je vis là. J'ai passé la journée à réfléchir à ce que je pourrais t'écrire, et là j'y arrive pas. Alors pardonne-moi si c'est pas très clair.

Il doit être quoi, bientôt quatre heures du mat' chez toi, non ? J'crois qu'ici Eric est en train de préparer la bouffe, ça lui prend parfois. En tout cas ça sent bon. Puis je divague, je comptais pas vraiment te parler du souper de ce soir, à l'origine. Allez, un peu de sérieux.

Deux ans, c'est… wow. J'ai déjà du te le dire, je crois, mais c'est la première fois qu'une de mes relations dure aussi longtemps, et je t'avoue honnêtement qu'au début, je pensais pas que ça marcherait. C'est un peu étrange à dire, et le prend pas mal hein, le souci c'est surtout moi. 'fin, je me connais, et je sais que sans être la personne la plus tactile du monde, j'avais du mal à m'imaginer pas pouvoir te toucher, être physiquement avec toi, et tout le reste. Faut croire que j'avais tort -et franchement j'ai jamais été aussi ravie d'avoir tort de toute mon existence. Et je blague pas, hein. Ça va sonner cliché, tout ce que tu veux mais t'es surement un des meilleurs trucs qui me soit arrivé ces dernières années. Ouais, ça sonne définitivement cliché, et je me retrouve à rire toute seule devant mon écran.

Bon bien sur y'a des jours où j'aimerais que tu sois là, pour qu'on passe la journée à glander et regarder des films, et ça va surement te faire rire, mais j'aime pas dormir toute seule, en vrai. Alors j'ai vraiment, vraiment hâte de t'avoir avec moi. Pff et maintenant, je peux pas m'empêcher d'y penser ; étonnement ça me rend moins triste que j'aurais cru, impatiente surtout. Et tu sais à quel point la patience et moi ça fait deux. Enfin, j'aurais beau en parler, ça changera pas grand-chose. Par contre je déteste définitivement le décalage horaire. Bon, on s'en sort pas trop mal (et va vraiment falloir que t'arrêtes de te coucher n'importe quand lapinou. Je sais que tu fais ça pour moi, mais quand même). Et je crois que je me suis encore perdue dans ce que je voulais te dire. En vrai j'ai surement trop de choses à te dire, et c'est difficile de tout écrire, mais maintenant que je suis lancée.

Je t'aime, tu le sais hein ? J'veux dire, j'en doute pas que t'es au courant mais j'ai besoin de te le dire. Parce que c'est important pour moi, vraiment. Là toute de suite, je sais pas ce que je ferais sans toi sans tes messages quand je me réveille et ton sourire. Sérieux, t'es tellement cute, ça devrait être illégal. Je t'aime, vraiment.

Eeet je crois bien qu'Eric a terminé la bouffe. Je l'entends en parler au tel avec son copain, va falloir que je me lève avant qu'il soit fatiguant.

A plus tard ♥

Et voilà. Toujours un sentiment d'insatisfaction caché dans un coin, mais qu'importe. C'était sincère, c'était tout ce qu'elle voulait lui dire -en partie en tout cas. Parce qu'en vérité, il lui faudrait bien plus de mots que tous ceux-là pour lui dire tout ce qu'elle pouvait ressentir en pensant à lui.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum